Le débrief tactique de Real -Psg

En difficulté en première période malgré l’ouverture du score, le PSG a fait basculer le rapport de forces après la pause à Bernabeu. Mais le coaching de l’entraîneur du Real Madrid en fin de match a tout changé.

Dan Perez

Comment sortir le ballon ?

Les compositions d’équipes annonçaient le rapport de force : Zinédine Zidane et Unai Emery souhaitaient tous les deux le contrôle du jeu. Le Français en densifiant son milieu avec la présence d’Isco aux dépens de Bale. Le second en choisissant Kimpembe et Lo Celso, des joueurs censés être plus habiles balle au pied et davantage protagonistes que leurs «concurrents» (Diarra et Thiago Silva).

Sur ce plan, Paris a perdu la première bataille. Ses deux premières possessions rendues sous la pression adverse ont donné le ton du début de match. Sans partir à l’abordage, le Real s’est installé dans le camp parisien lors des 10 premières minutes. Et l’essentiel de la première période s’est joué dans cette partie de terrain. Un chiffre frappant pour illustrer ce déséquilibre : le Real Madrid a signé 11 actions défensives (interceptions ou tacles réussis) dans la moitié adverse en première période. Le PSG seulement 2.

Cavani, chaînon manquant

Unai Emery avait fait le choix de moins impliquer Adrien Rabiot à la relance. Le Français demeurait plus proche du trio d’attaque. Confiant dans la capacité des six autres joueurs à ressortir les ballons, l’entraîneur basque laissait peser une menace pour les seconds ballons et une option aérienne supplémentaire sur le jeu long. Le but du Français (reprise d’un centre repoussé) lui a donné en partie raison mais les situations à exploiter furent trop peu nombreuses.

La faute à des circuits de relance…

Pape Maguette Bâ

Laisser un commentaire